Société Archéologique  du Midi de la France
FacebookFlux RSS

SÉANCE DU 22 JANVIER 2019

Séance privée
separateur

Assemblée générale annuelle. Rapport moral de la présidente. Rapport du bibliothécaire-archiviste.

Rapport du trésorier. Approbation des rapports et quitus au trésorier.

Élections du directeur, du trésorier et du secrétaire-adjoint. Tous les membres titulaires de la Société peuvent présenter leur candidature à ces postes et sont priés d’en faire part assez tôt au Bureau.

Communication courte de Daniel Cazes & Maurice Scellès : « Le réfectoire des Grands-Augustins de Toulouse : un important monument médiéval que l’on ne sut conserver ».

L’ancien réfectoire du couvent des ermites augustins de Toulouse fut scandaleusement démoli pendant l’été de 1868, au milieu d’une opinion politique et institutionnelle divisée quant à son éventuelle conservation. Il était un exemple particulièrement remarquable de l’architecture méridionale du XIVe siècle, telle qu’elle s’exprima à travers des bâtiments fonctionnels de toute sorte (salles d’assemblée comtales, royales et épiscopales dites "tinels", nefs pour les constructions navales, dortoirs, réfectoires, celliers des grandes communautés religieuses…) dans les anciens pays languedociens et catalans. Ainsi Toulouse perdit-elle un de ses monuments du moyen-âge les plus intéressants et les plus typés, par ses grandes dimensions et son harmonieux équilibre spatial.
Photographie ancienne conservée par la Société archéologique du Midi de la France de l'aile ouest du grand cloître des Augustins après la démolition du réfectoire.Lors des travaux d’aménagement de la salle des sculptures romanes du musée des Augustins dirigés par Denis Milhau et Yves Boiret en 1980, les auteurs de cette communication eurent l’opportunité de pouvoir dégager, sans procéder pour autant à une fouille archéologique complète, et observer la partie basse du mur occidental de ce réfectoire, restée en place après l’arasement de 1868. Outre l’évocation du réfectoire, ce sont les résultats de cette observation et le relevé en plan de ce mur qui fut alors fait qui seront présentés lors de cette courte communication.

 

 

 

 

 

 

 


Haut de page