Société Archéologique  du Midi de la France
FacebookFlux RSS

SÉANCE DU 24 MARS 2020

Séance privée
separateur

Communication longue de Bruno Tollon : « Emblématique et histoire de l’art " ».

On a peine aujourd’hui à prendre la mesure de la place qu’a pu tenir l’emblématique dans l’histoire non seulement culturelle mais aussi politique et sociale. Le choix de l’emblème pour un souverain de la Renaissance n’est pas moins médité que celui de la devise qui l’accompagne. Aussi, quand Charles IX décide de conserver cette dernière et de modifier le caractère de son emblème, ses raisons dépassent son goût propre pour se trouver en résonance avec les orientations générales de sa politique, jusque dans ses aspects internationaux. A petit signe, grands effets parfois. On pourra en juger dans un cas où l’emblématique vient apporter une preuve irréfutable dans la datation d’une œuvre. Dans ce cas l’emblématique apporte la preuve qu’elle mérite de rester l’indispensable auxiliaire de l’histoire de l’art, tout autant que de l’histoire. Deux dossiers toulousains nous intéressent à cet égard (travaux d’intérieur à l’hôtel Molinier et sur cour chez Jean Burnet, à celui du Vieux-Raisin).

 

 

 

 

 

 

 


Haut de page