Société Archéologique  du Midi de la France
FacebookFlux RSS

SÉANCE DU 16 MARS 2021

Séance privée
separateur

Communication de Jacques Dubois : Un grand chantier méconnu des années 1500 : la cathédrale d’Auch.
Séance en visio-conférence.

De la cathédrale d’Auch, auteurs anciens et chercheurs récents ont surtout retenu les parties construites à partir du milieu du XVIe siècle, son achèvement au siècle suivant et ses deux ensembles Renaissance de vitraux et de stalles. Le chevet, remontant aux années 1500, a très peu été regardé. Or, son parti et les formules architecturales mis en place signalent un monument qui n’a pas la place qu’il mériterait dans l’historiographie des grands chantiers de la fin du Moyen Age. L’étude du bâti et les connaissances récentes du fonctionnement des chantiers permettent une révision de la chronologie admise jusque-là. Si des sources attestent bien plusieurs projets de reconstruction depuis la fin du XIIIe siècle, il aura fallu attendre le début des années 1490 et la bonne volonté de l’archevêque Jean de la Trémouille à verser sa contribution financière pour voir enfin sortir de terre le chevet. Une nouvelle ampleur est alors donnée à la construction sous la direction d’un maître d’œuvre créatif, dont l’identité ne peut plus faire de doute aujourd’hui. L’étude stéréotomique des maçonneries montre à quel point le chantier de la cathédrale s’inscrit, comme ses contemporains, dans la modernité et le phénomène de circulations et d’échange des hommes et des techniques entre Normandie et Pays de la Loire.
L’actualité des recherches sur la dernière phase du gothique tardif de ces dernières années permet donc une réévaluation complète du monument dont le chantier apparaît comme un foyer majeur des années 1500.


Haut de page