Société Archéologique  du Midi de la France
FacebookFlux RSS
Accueil > Présentation > La Société Archéologique du Midi de la France

La Société Archéologique du Midi de la France

separateur

en bref


 

La Société Archéologique du Midi de la France a pour but d’étudier et de faire connaître les « monuments » du Midi de la France. Elle réunit des historiens, des historiens de l’art et des archéologues dont les travaux sont publiés dans un volume annuel de Mémoires.

Elle est installée à l’Hôtel d’Assézat, légué en 1895 par Théodore Ozenne à la Ville de Toulouse afin d’y loger « parfaitement et gratuitement » les Académies et Sociétés savantes : la S.A.M.F. y côtoie l’Académie des Jeux Floraux (fondée en 1323), l’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres (fondée en 1640), la Société de Médecine, Chirurgie et Pharmacie (fondée en 1801), l’Académie de Législation (fondée en 1851), la Société de Géographie (fondée en 1882).

En 1996, la Fondation Bemberg a rejoint dans l’Hôtel d’Assézat les Académies et Sociétés savantes dont les locaux se sont accrus d’un bâtiment moderne construit par la Ville de Toulouse, où se trouvent désormais bibliothèques, archives et salles de consultation.

 

La Société Archéologique du Midi de la France a été fondée le 2 juin 1831, à l’initiative d’Alexandre Du Mège, qui lui donna sa devise Gloriae majorum, et du marquis de Castellane, qui en fut le premier Président.
Elle a été reconnue d’utilité publique par décret du 10 novembre 1850.

Dès son origine, la Société Archéologique s’est préoccupée d’enrichir les collections du tout nouveau Musée de Toulouse, mettant sur pied une commission d’acquisition, puis cédant à plusieurs reprises ses propres collections à la Ville. Sont ainsi entrés dans les Musées de Toulouse l’ensemble exceptionnel de sculptures romaines qu’est le célèbre groupe de portraits impériaux de Béziers, et quelques sculptures médiévales fameuses du Musée des Augustins, ou encore de très nombreux dessins, estampes et gravures mis en dépôt au Musée Paul-Dupuy.

Société académique, la Société Archéologique du Midi de la France comprend au plus 40 membres titulaires, 10 membres honoraires et 20 membres libres, et un nombre illimité de membres correspondants. Les candidatures au titre de membre correspondant, adressées au Président, sont confiées à des rapporteurs et soumises au vote des membres titulaires. 

 


Au cours de l’année académique, d’octobre à juin, la Société se réunit deux fois par mois : les séances privées sont l’occasion d’entendre des communications scientifiques présentées par ses membres, d’échanger des informations ou de débattre de questions diverses concernant l’étude, la conservation ou la restauration du patrimoine. Les comptes rendus des séances sont publiés dans un bulletin annexé au volume annuel des Mémoires. Depuis 1997, ils sont régulièrement mis en ligne pendant l’année, en version de pré-publication, sur le site Internet de la Société (voir les comptes rendus de l’année).

Chaque année, au printemps, la Société Archéologique du Midi de la France organise une séance publique : le bilan des activités de l’année est suivi de la remise des prix aux lauréats du concours, puis d’une conférence ayant pour thème l’art et l’histoire du Midi de la France (pour recevoir une invitation à la séance publique, écrivez-nous en nous indiquant vos nom, prénom et adresse).

 


© S.A.M.F. 1997-2015. La S.A.M.F. autorise la reproduction de tout ou partie des pages du site sous réserve de la mention des auteurs et de l’origine des documents et à l’exclusion de toute utilisation commerciale ou onéreuse à quelque titre que ce soit.  



Haut de page