Société Archéologique  du Midi de la France
FacebookFlux RSS

Georges FOUET (1922-1993)

Bibliothécaire-archiviste de la S.A.M.F. (1966-1993)
separateur

Georges FOUET

1922-1993

Bibliothécaire-archiviste de la S.A.M.F.
(1966-1993)

 

Éloge prononcé par Henri Pradalier, président de la Société Archéologique du Midi de la France lors de la séance publique du 16 avril 1994 (M.S.A.M.F., t. LIV, p. 177-178) :</p

« Georges Fouet fut une des grandes figures de la Société Archéologique. Il y fut admis dès l’âge de 25 ans en 1947 comme membre correspondant et fut élu membre titulaire en 1956. Dix ans plus tard il devint notre bibliothécaire-archiviste, poste qu’il occupa jusqu’à sa mort.

Georges Fouet était né en 1922 à Toulouse. Ce fils d’un fonctionnaire des impôts [*] connut le cursus normal de l’école communale de Balma, où habitaient ses parents, jusqu’au Lycée Berthelot où il était toujours parmi les premiers de la classe comme me le confiait récemment un de ses anciens condisciples. Il poursuivit ses études à l’École Normale d’Instituteurs de Toulouse ce qui lui permit d’obtenir un poste d’instituteur qu’il n’occupa qu’après la guerre, ayant dû entre temps faire les Chantiers de Jeunesse et aller en Pologne dans le cadre du S.T.O.

Le hasard, ou le destin, voulut qu’à son retour, il soit nommé à Saint-Plancard en même temps que son épouse, institutrice également. Ce passionné d’antiquités se lança aussitôt dans des fouilles sur le site de la Chapelle Saint-Jean-des-Vignes dans le cimetière de Saint-Plancard. Il y découvrit des marbres gallo-romains mais aussi des fresques médiévales qu’avec l’abbé Laffargue il publia dans la Revue de Comminges en 1945. Découvertes et publications furent couronnées en 1946 par notre Société. Quelques mois plus tard Georges Fouet entrait dans notre compagnie.
 Ces brillants résultats le poussèrent à poursuivre dans la voie de l’archéologie. Il mena dès lors des fouilles qui lui permirent de découvrir peintures murales et marbres gallo-romains à Saint-Pé d’Ardet et à Garraux. Ces découvertes ayant attiré l’attention sur lui, c’est tout naturellement qu’en 1954 il fut admis comme attaché de recherches au C.N.R.S. Alors il se consacra exclusivement à sa passion pour les fouilles et c’est le site de la villa gallo-romaine de Montmaurin qui bénéficia de ses recherches, site auquel il consacra, entre la fouille et la publication, 15 ans de sa vie.
 La parution de son ouvrage sur Montmaurin assoit dès lors sa réputation et en fait un personnage incontournable dans son Comminges natal. Pour toute découverte on fait appel à lui. C’est ainsi qu’il se consacre au site de la Hillère et aux fouilles puis au musée de la villa gallo-romaine de Valentine, qu’on sollicite son avis sur la nécropole d’Arnesp ou sur les découvertes de Saint-Martory.
 Mais déjà cet infatigable chercheur s’intéresse à d’autres aspects de l’antiquité commingeoise et lui, le fouilleur des villas des plaines, se tourne vers l’étude des cultes gallo-romains des sommets dans la montagne commingeoise : Montlas, le Pic du Ger, Montsacon, le Col de la Croix de l’Oraison sont l’objet de ses recherches.
 Son activité de chercheur s’étendit tout naturellement à Toulouse et à ses environs. On le vit s’intéresser plus particulièrement au site de Vieille-Toulouse et au gué du Bazacle en compagnie de Georges Savès. Notre Société fut régulièrement informée des progrès de ses découvertes par des communications fréquentes en 1958, 1961, 1963, 1964, 1965, 1970, 1971. Elles furent en partie publiées dans nos Mémoires mais aussi dans d’autres revues comme par exemple Gallia. Citons entre autres les publications dans nos Mémoires sur La villa gallo-romaine de Gelleneuve, commune de Mouchan (Gers), en 1961, sur Un nouveau puits funéraire gaulois, rue Saint-Roch, à Toulouse, en 1964, sur Le plomb à Vieille-Toulouse durant le premier siècle avant notre ère, en 1968, en collaboration avec Georges Savès, enfin sur Les méreaux de la Garonne. Trouvailles archéologiques du gué du Ramier du Bazacle à Toulouse, en 1987, en collaboration avec Georges Savès et Jacques Labrot.

Les travaux de Georges Fouet l’amenèrent tout naturellement à participer aux activités de nombreuses Académies et Sociétés Savantes. C’est ainsi qu’il fut à la fois membre puis président de l’Académie Julien-Sacaze de Luchon, membre du conseil d’administration des Toulousains de Toulouse, et Amis du Vieux Toulouse, de la Société Méridionale de Spéléologie, de l’Académie des Sciences de Toulouse, et, bien sûr de notre Société. Quand il intervenait dans les débats, sa cigarette papier-maïs au coin des lèvres, auréolé d’un nuage de fumée bleuté, ses remarques pouvaient être vigoureuses, passionnées, véhémentes même et nous avons tous ici le souvenir de vives discussions s’éternisant entre antiquisants campés sur leurs positions.
 On ne saurait oublier la place tenue par Georges Fouet dans la Société de Comminges, qu’il présida à partir de 1969, et du rôle tout particulier qu’il joua dans le développement de la Revue de Comminges. Je laisse ici pour en parler la parole à notre confrère Louis Anizan de la Société de Comminges : La mise au point de la revue l’absorbe entièrement. Sous sa direction, elle continue de paraître chaque trimestre. Il en améliore la présentation, sollicite des auteurs plus nombreux (près de 60 par an). Elle compte à présent 600 pages alors qu’au début elle n’en avait que 180. Commencée comme une publication régionale, pour un nombre réduit d’amateurs, elle devient un document apprécié des étudiants ou des chercheurs, même étrangers.
 En effet c’est bien à Georges Fouet que la Revue de Comminges doit d’être devenue une revue de grande qualité unanimement appréciée. »

*

 [*] Le père de Georges Fouet travaillait en fait à la Banque de France (précision due à son petit-fils, 7 décembre 2005).

*

 Henri-Paul Eydoux a donné un tableau très vivant des fouilles conduites par Georges Fouet sur le site de la villa romaine d’Arnesp à Valentine, et de la personnalité de l’archéologue (Résurrection de la Gaule. Les grandes fouilles archéologiques, Paris, Plon, 1961, p. 333-360).
 Les archives départementales de la Haute-Garonne, où ont été déposés les papiers de Georges Fouet, lui ont consacré une exposition en 1999 (Georges Fouet, archéologue, 1922-1993. Exposition, 26 juin-1er octobre 1999, Conseil général de la Haute-Garonne, Archives départementales, Antenne du Comminges, Toulouse : Imp. Gomés, 1999, 64 p.)

*

BIBLIOGRAPHIE

Fouet G. et Laffargue Jean, « Notes sur de récentes découvertes archéologiques à Saint-Plancard », dans Revue de Comminges, t. LVIII (1945), p. 76-79 [réédité dans Revue de Comminges, t. CVIII (1993), p. 307-309].

Fouet G. et Laffargue Jean, Peintures romanes, vestiges gallo-romains à Saint-Plancard.- Toulouse : Privat, 1948, 117 p.

Fouet G. et Labrousse Michel, « Découvertes archéologiques en Nébouzan de 1945 à 1948 », dans Gallia, t. 7 (1949), p. 40-49.

Fouet G. et Labrousse Michel, « Ivoires romains trouvés à Saint-Loup-de-Comminges (Haute-Garonne) », dans Fondation Eugène Piot, Monuments et mémoires, t. 46 (1952), p. 117-129.

Labrousse Michel et Fouet G., « Un nouveau dieu celtique en Aquitaine », dans Annales publiées par la Faculté des Lettres de Toulouse, 1ère année, fasc. 2, juin 1952, p. 51 et sq.

Fouet G., « La villa gallo-romaine de la Tasque », dans Gallia, t. 11 (1953), p. 41-67.

Fouet G., « La villa romaine de Montmaurin à l’issue des fouilles de 1952 », dans Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques, 1953, p. 269-274.

Fouet G., « Un terroir de vallée sous-pyrenéen à l’époque romaine », dans Pireneos, n° 33-34 (1954), p. 381-408, p. 3-4.

Fouet G. et Moulis R.,« Découvertes d’habitations de tradition gauloise à Cardeilhac », dans Revue de Comminges, t. LXVIII (1955), p. 165-185.

Fouet G., « La figuration anthropomorphe de Lalouret », dans Revue de Comminges, t. LXVIII, (1955), p. 44-48 [réédité dans Revue de Comminges, t. CVIII ( 1993), p. 311-314].

Fouet G. et Labrousse Michel, « Trouvailles romaines à Gensac-de-Boulogne », dans Pallas, III (1955).

Fouet G., « Des mardelles méridionales », dans Pallas, IV (1956), p. 87-98.

Fouet G., « Les monuments funéraires gallo-romains de Saint-Pé-d’Ardet », Actes du 2e Congrès international d’études pyrénéennes, 21-25 sept. 1954, Toulouse, 1957, p. 21-36.

Fouet G.,« Le sarcophage fantôme de Saint-Plancard », dans Revue de Comminges, t. LXXI (1958), p. 194.

Fouet G., « Puits funéraires d’Aquitaine : Vieille-Toulouse, Montmaurin », dans Gallia, t. 16 (1958), p. 145.

Fouet G. et Eychenne É.,« Découvertes gallo-romaines à Saint-Gaudens », dans Revue de Comminges, t. LXXII (1959).

Fouet G., Mounié R., « Vieille-Toulouse : puits funéraire n° IV », dans Pallas, IX (1960), p. 219-244.

Fouet G., « Un témoignage aquitain sur la diffusion des premières céramiques estampées en Gaule : plat lustré de la villa de Bartac à Moissac », dans Cahiers ligures de préhistoire et d’archéologie, t. 9, 1960, p. 200-203.

Fouet G., « Céramiques estampées du IVe siècle de la villa de Montmaurin », Actes du Ier Colloque international d’études gauloises, celtiques et protoceltiques, Châteaumeillant (Cher), 5-9 juillet 1960, Celticum, n° 73-75, Rennes, 1961, p. 271-285.

Fouet G. et Méroc L., « Le cimetière mérovingien de Saint-Peyre à Félines-Minervois (Hérault) », dans Gallia, t. 19 (1961), p. 191-200.

Fouet G., « La villa gallo-romaine de Gelleneuve, commune de Mouchan (Gers) », dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, t. XXVII (1961), p. 8-39.

Fouet G. et Soutou A., « Une cime pyrénéenne consacrée à Jupiter : Le Mont-Sacon (Hautes-Pyrénées) », dans Gallia, t. 20 (1962), p. 275-294 et t. 21 (1963), p. 289.

Fouet G., « Cultes gallo-romains de sommets dans les Pyrénées centrales », dans Revue de Comminges, t. LXXVI (1963), p. 121-133.

Fouet G., « La villa gallo-romaine de Montmaurin (Haute-Garonne) vers le milieu du IVe siècle », dans Revue de Comminges, t. LXXVI (1963), p. 121-133 [réédité dans Revue de Comminges, t. CVIII (1993), p. 315-326].

Fouet G., « Agrafes à double crochet du IVe siècle dans la villa de Montmaurin (Haute-Garonne) », dans Congrès de Châteaumeillant-Bourges (Cher), Celticum VI, Actes du 3e colloque international d’études gauloises, celtiques et protoceltiques, Mediolanum-Avaricum Biturigum, 1962, Châteaumeillant-Bourges, Cher, 27-30 juillet 1962, Rennes, OGAM-Tradition celtique, 1963, p. 277-292.

Fouet G., « La villa gallo-romaine de Montmaurin vers le milieu du IVe siècle », dans Actes du 18e Congrès de Saint-Gaudens de la Fédération des Sociétés académiques et savantes de Languedoc-Pyrénées-Gascogne, 2-4 juin 1962, Tarbes, 1963, p. 124 et sq.

Fouet G., « Un nouveau puits funéraire gaulois rue Saint-Roch à Toulouse », dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, t. XXX (1964), p. 9-58.

Fouet G., « Centenaire des fouilles de Valentine », dans Revue de Comminges, t. LXXVIII (1965), p. 173-174.

Fouet G., « Une importation tunisienne du IVe siècle dans la villa de Montmaurin (Haute-Garonne) », Mélanges d’archéologie et d’histoire offerts à André Piganiol, Paris, S.E.V.P.E.N., 1966, p. 1019-1026.

Fouet G., « Les Découvertes gallo-romaines de Montmaurin », dans Bulletin de la Société de géographie de Toulouse, n° 246 (nov. 1966).

Fouet G., « Quelques saisons chez les gaulois de Vieille-Toulouse », dans L’Auta, n° 346 (mars 1967), p. 41-45.

Fouet G. et Savès Georges, « Patron de plomo de una moneda celtiberica hallado en Vieille-Toulouse », dans Ampurias, XXX, Barcelona, 1968, p. 215-223.

Fouet G., « La villa d’Es-Cabiros à Larroque et la voie romaine de Montmaurin à Saint-Bertrand-de-Comminges », dans Pallas, nouvelle série, IV (1968), p. 127-136.

Fouet G. et Savès Georges, « Le plomb à Vieille-Toulouse durant le Ier siècle avant notre ère », dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, t. XXXIV (1968-1969), p. 9-32.

Fouet G., « Vestiges du sanctuaire gallo-romain et de la nécropole de Corneilhan à Sarrecave (Haute-Garonne) », dans Revue de Comminges, t. LXXXII (1969), p. 153-169. 

Fouet G., La villa gallo-romaine de Montmaurin, Haute-Garonne, XXe supplément à Gallia, édition du C.N.R.S., Paris, 1969, 392 p. et 71 pl.

Fouet G., « Les nouvelles fouilles de la caserne Niel à Toulouse », dans Revue archéologique de Narbonnaise, t. 11 (1969), p. 65-95.

Fouet G., « Constructions hexagonales gallo-romaines dans le bassin supérieur de la Garonne », dans Études ligures, n° 1-3 (janv.-sept. 1970), p. 158-175.

Fouet G., « Vases gaulois de la région toulousaine », dans Gallia, t. 28 (1970), p. 11-33.

Fouet G., « Quelques coupes de voies romaines régionales », dans Actes du 25e Congrès d’études régionales "Luchon et les Pyrénées centrales", Tarbes : 1970, p. 16-22.

Fouet G., « Quelques coupes de voies romaines régionales », dans Revue de Comminges, t. LXXXIII, (1970), p. 80-88.

Fouet G., « Centre de Montmaurin, sanctuaire des eaux de La Hillère ; centre de Valentine, fouilles de la villa d’Arnesp ; communications », dans Revue de Comminges, t. LXXXIII (1970), p. 302-304.

Fouet G., « Marbres funéraires dans la chapelle d’Escanecrabe », dans Revue de Comminges, t. LXXXIII (1970).

Fouet G., « Quelques coupes de voies romaines régionales », dans 25e Congrès d’études régionales - Luchon et Pyrénées centrales, Tarbes, 1970, p. 16-22.

Fouet G., La Villa de Montmaurin : monument historique, Saint-Gaudens : Société des études de Comminges [c. 1970], non paginé (36 p. et 1 plan h.t.).

Fouet G. et Perrier J., « Ruines gallo-romaines du boulevard Gambetta et de la rue Vigne-de-Fer à Limoges - Recherches de juin 1962 : le mobilier », dans Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, t. 48 (1971), p. 85-106.

Fouet G. et Savès Georges, « Le bronze à Vieille-Toulouse : trouvailles anciennes », dans Revue archéologique de Narbonnaise, t. IV (1971), p. 47-92.

Fouet G. et Savès Georges, « Le gué du Ramier du Bazacle », dans L’Auta, n° 381 (août 1971), p. 138-145.

Fouet G. et Savès Georges, « Le Gué du Ramier du Bazacle : Catalogue sommaire des trouvailles faites avant 1971 », dans L’Auta, n° 384 (janvier 1972), p. 8-20.

Fouet G., « La grande villa gallo-romaine de Valentine en 1970 », dans Actes du 96e Congrès national (1970) des Société académiques et savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, Toulouse, 1971, p. 123-136.

Fouet G., « Le sanctuaire des eaux de La Hillère à Montmaurin », dans Gallia, t. 30 (1972), p. 83-124.

Fouet G. et Savès Georges, « Le gué du Bazacle : catalogue sommaire des trouvailles faites avant 1971 », dans L’Auta, n° 384 (janv. 1972), p. 2-20.

Fouet G., « Une heureuse et importante découverte à Vieille-Toulouse », dans L’Auta, n° 391 (nov.- déc. 1972), p. 206-209.

Fouet G. et Savès Georges, « L’emplacement réel du pont du Bazacle », dans L’Auta, n° 399 (nov. 1973), p. 202.

Fouet G., « Constructions hexagonales gallo-romaines dans le bassin supérieur de la Garonne », dans Hommage à Fernand Benoît, Bordighera, 1973, p. 158-175.

Fouet G., « Présences gauloises à Montmaurin-Lespugue », dans Revue de Comminges, t. LXXXVII (1974), p. 119-134.

Fouet G., « Nouvelles lampes du IVe siècle en Comminges », dans Revue de Comminges, t. LXXXVIII (1975), p. 119-127.

Fouet G., « Exemples d’exploitation des eaux par de grands propriétaires terriens dans le Sud-Ouest au IVe siècle », dans Actes du-Colloque "Du Léman à l’Océan", Les eaux en Gaule, Caesarodunum, Bulletin de l’Institut d’études latines et du Centre de recherches A. Piganiol, n° 10, Université de Tours, 1975, p. 128-137.

Fouet G., « Une tête gauloise à Soueich », dans Revue de Comminges, t. LXXXIX (1976), p. 141-149.

Fouet G., « Une lettre de Dassieu à M. Du Mège », dans Revue de Comminges, t. LXXXIX (1976), p. 275-286.

Fouet G. et Depeyrot Georges, « Le trésor du IVe siècle de Saint-Martory », dans Revue de Comminges, t. LXXXX (1977), p. 159-171.

Fouet G. et Savès Georges, « Le gué du Bazacle, ses ponts et ses richesses archéologiques », dans L’Auta, n° 426 (mars 1977), p. 73-81.

Fouet G. et Savès Georges, « L’or de Tolosa volé à Vieille-Toulouse », dans L’Auta, n° 428-433 (mai-déc. 1977).

Fouet G., « Le grand axe commercial toulousain sous le règne d’Auguste », dans Actes du Colloque de géographie commerciale de la Gaule. Paris 12-13 juin 1976, 1977, p. 468-481.

Fouet G. et Savès Georges, L’or de Tolosa volé à Vieille-Toulouse, Toulouse : Éditions de L’Auta, 1978, 53 p. [publication séparée de l’article paru en 1977].

Fouet G., « La villa gallo-romaine de Valentine (Haute-Garonne), aperçu préliminaire », dans Revue de Comminges, t. XCI (1978), p. 145-157 [réédité dans Revue de Comminges, t. CVIII (1993), p. 327-338].

Fouet G., « Une hache de fer dans un mur à Soueich (Haute-Garonne), chronique régionale », dans Revue de Comminges, t. XCI (1978), p. 562.

Fouet G., « Sauvetage d’une mosaïque dans la villa de Valentine (Haute-Garonne) », dans Revue de Comminges, t. XCII (1979), p. 153-163.

Fouet G., « La porcelaine opaque Ashwin, Valentine : 1864-1878 », dans Revue de Comminges, t. XCII (1979), p. 409-417.

Fouet G. et Castex J., « Un portrait de Jean Laffargue », dans Revue de Comminges, t. XCIII (1980), p. 285-289.

Fouet G., « Une église du IVe siècle à Valentine (Haute-Garonne) », dans Revue de Comminges, t. XCIII (1980), p. 495-508.

Fouet G., « Une église du IVe siècle à Valentine », dans Actes du 35e Congrès de la Fédération des Sociétés académiques et savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, Saint-Gaudens et sa région, Revue de Comminges, t. XCIII (1980), p. 495-508.

Fouet G. et Bauzil Gérard, « L’utilisation domestique du plomb dans le Lézignanais à l’époque gallo-romaine : premier aperçu », dans Bulletin de la Commission archéologique de Narbonne, t. 41 (1980-1981), p. 5-21.

Fouet G., « Une lettre de Victor Cazes à Alexandre Du Mège », dans Revue de Comminges, t. XCIV (1981), p. 389-407.

Fouet G., « Pic Saillant : nouvel autel votif », dans Revue de Comminges, t. XCV (1982), p. 169.

Fouet G. et de Gorsse Pierre, « Du nouveau sur les campagnes archéologiques d’Alexandre Du Mège en Comminges », dans Revue de Comminges, t. XCV (1982), p. 313-334.

Fouet G., « Découverte à Miramont-de-Comminges, chronique régionale », dans Revue de Comminges, t. XCV (1982), p. 526.

Fouet G., Galinier M.-L. et Savès Georges, « La céramique toulousaine », dans Actes du Congrès des Sociétés académiques et savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, Albi, 1982, et Toulouse, 1982, 150 p.

Fouet G., « Le sanctuaire gallo-romain de Valentine (Haute-Garonne) », dans Gallia, t. 42 (1984), p. 153-173.

Fouet G., « Georges Savès, nécrologie », dans Revue de Comminges, t. XCVIII (1985), p. 153-155.

Fouet G et Savès Georges, « La richesse archéologique du gué du Ramier du Bazacle à Toulouse ; aperçu des trouvailles de 1970-1972 », dans Revue de Comminges, t. XCVIII (1985), p. 313-321.

FOUET G., « La villa de Montmaurin », dans Musées et collections publiques de France, n° 169 (1985) (repris dans « La maison à l’époque romaine dans le Midi de la France  : 69e session de l’École antique de Nîmes », Bulletin de l’École antique de Nîmes, n° 19 (1988), p. 40.

Fouet G. et Omnès Jacques, « Les rouelles de plomb antiques de la collection Frossard », dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, t. XLVI (1985-1986), p. 5-19.

Fouet G., « Une sépulture wisigothique à Valentine », dans Pallas, hors série 1986, Mélanges offerts à Michel Labrousse, p. 393-411.

Fouet G., « Le sauvetage de l’abbaye de Bonnefont continue », dans Revue de Comminges, t. XCVIIII (1986), p. 3-5.

Fouet G. et Béal J.-C. : « Une broche à tisser (?) dans la villa gallo-romaine de Valentine », dans Revue de Comminges, t. C (1987), p. 309-317.

FOUET G., « Le site archéologique d’Arnesp à Valentine (Haute-Garonne) », dans De l’âge du Fer aux temps barbares. Dix ans de recherches archéologiques en Midi-Pyrénées, Toulouse, Musée Saint-Raymond, 1987, p. 149-153.

Fouet G., Savès Georges (†) et Labrot Jacques, « Les méreaux de la Garonne, trouvailles archéologiques du ramier du gué du Bazacle à Toulouse », dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, t. XLVII (1987), p. 63-93.

FOUET G., « Valentine (Haute-Garonne) : Église d’Arnesp », dans Le paysage monumental de la France autour de l’an mil (sous la dir. de X. Barral i Altet), Paris, Picard, 1987, p. 535-536.

Fouet G., « Les découvertes archéologiques de la Croix de l’Oraison », dans Actes du Congrès des Sociétés académiques et savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, Luchon et le Comminges, 1988, publiés par la Revue de Comminges, t. CII (1989), p. 33-46.

Fouet G. , « Robert Gavelle, 1910-1990 », dans Revue de Comminges, t. CIII ( 1990), p. 155-157.

Fouet G., « L’épitaphe de Nymphius à Valentine », dans Revue de Comminges, t. CIII, (1990), p. 305-317.

Fouet G., « Un pyrénéen gallo-romain émigré en Lauragais », dans Revue de Comminges, t. CIII (1990), p. 465-468.

 


© S.A.M.F. 2000. La S.A.M.F. autorise la reproduction de tout ou partie des pages du site sous réserve de la mention des auteurs et de l’origine des documents et à l’exclusion de toute utilisation commerciale ou onéreuse à quelque titre que ce soit. 

Haut de page