Société Archéologique  du Midi de la France
FacebookFlux RSS

SÉANCE DU 8 JANVIER 2019

Séance privée
separateur

Communication longue de Fernand Peloux : « Éxupère ou la fabrique d’un saint toulousain de l’Antiquité au Moyen Âge. Réflexions à propos d’un texte inédit d’un manuscrit de La Haye (XIe s.) ».

Avec Saturnin, Exupère est au Moyen Âge le saint par excellence de Toulouse. Si l’existence du premier reste hypothétique, le second est bien attesté par plusieurs textes datés de son épiscopat au début du Ve siècle. Comme son contemporain Rustique de Narbonne, Jérôme l’évoque à plusieurs reprises. Usuard considère chacun des deux évêques comme saint, mais si le culte de Rustique semble avoir été restreint et n’avoir jamais conduit à la rédaction d’un récit hagiographique, le culte d’Exupère fut important à Toulouse et conduisit à la rédaction d’un texte, connu dans plusieurs versions, toutes inédites. La plus ancienne se trouve dans un manuscrit de la fin du XIe siècle conservé à La Haye. Ce manuscrit, inconnu des études consacrées au saint qui faisaient jusqu’alors de Bernard Gui le premier rédacteur d’un texte, oblige à s’interroger sur les conditions qui ont conduit à une telle promotion hagiographique. Après l’édition et l’examen de ce texte, on propose de le replacer au cœur de la crise grégorienne, moment d’investissement hagiographique à Toulouse comme ailleurs en Languedoc. On évoquera enfin l’évolution de sa légende jusqu’à la fin du Moyen Âge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Haut de page