Société Archéologique  du Midi de la France
FacebookFlux RSS

SÉANCE DU 18 AVRIL 2017

séance privée
separateur

Communication longue de Patrice Cabau, Michelle Fournié et Daniel Cazes :
Le cardinal Vital du Four et le couvent des chanoinesses de Saint-Sernin de Toulouse : histoire, archéologie et histoire de l’art

Vital du Four, originaire de Bazas, commença sa carrière dans l’Ordre des Frères mineurs et devint en 1307 "ministre provincial" pour la Province franciscaine d’Aquitaine. Promu cardinal prêtre en 1312, puis cardinal évêque en 1321, il mourut en Avignon le 16 août 1327. Comme il devait la dignité cardinalice à son quasi compatriote Bertrand de Got, pape sous le nom de Clément V (1305-1314), il reprit les armes du pontife dans son propre écu, que l’on peut encore voir à Toulouse.

La deuxième partie de la communication portera sur le testament du cardinal franciscain Vital du Four. Ce document inédit et fort long concerne Toulouse à plusieurs titres : Vital du Four fait élection de sépulture dans le couvent des chanoinesses de Saint-Sernin, dont il revendique la fondation effective et la dotation. Il énumère les legs pour la construction de leur nouvelle église et l’érection d’une chapellenie. Il détaille longuement les dons en orfèvrerie, mobilier et vêtements liturgiques. Par ailleurs, il fonde une chapellenie dans le couvent des Cordeliers de Toulouse.

La troisième partie évoquera rapidement les bâtiments disparus du couvent des chanoinesses et surtout son église : une petite nef unique gothique, de plan irrégulier. En proviennent plusieurs clefs de voûte sculptées entrées dans les collections du musée des Augustins au moment de la démolition de l’édifice. L’une d’elles porte la représentation d’un cardinal, probablement Vital du Four.

 

 

 

 


Haut de page